Marc Vanduffel Création

Robert le diable (Polygonia c-album)

Robert le diable | (Polygonia c-album)

Papillons diurnes / Nymphalidés
Français : Robert le diable, Gamma
Néerlandais : Gehakkelde aurelia
Anglais : Comma
Allemand : C-Falter

Ce papillon aux ailes découpées est très commun et en pleine expansion en Wallonie.

Il s’agit d’une espèce ubiquiste se développant sur des plantes-hôtes variées, dont l’ortie et le Houblon.

Papillons Robert le diable Polygonia calbum

Espèce menacée : Non

Evolution actuel : Extension

Espèce invasive : Non

Liste Rouge : Non

Polygonia c-album est largement répandu en Wallonie bien qu’un peu plus rare en Ardenne et dans le Condroz.

Ce papillon est aisément reconnaissable à ses ailes fauves très découpées et bordées de brun.

Le dessous est brun sombre et arbore un petit « C » blanc à l’origine du nom latin de l’espèce « c-album ».

L’espèce fréquente les forêts feuillues claires, les lisières buissonneuses, les haies, les chemins forestiers, les clairières, les jardins sauvages, les parcs, les vergers…

Ses plantes-hôtes sont : Humulus lupulus (w)*, Urtica dioica (w)*, Ribes rubrum (w)*, Artemisia vulgaris (w)*, Ulmus spp, Salix spp., Corylus avellana, Rubus idaeus, Salix caprea (w)*, Lonicera periclymenum, Prunus spinosa, Crataegus laevigata, Ribes spp. 

Les œufs sont isolés sur les feuilles.

Cycle de vie :

1 à 2 générations. L’espèce vole surtout de mars à octobre, avec un premier pic en avril (individus sortant d’hivernage) et un deuxième, plus important, en juillet. Elle hiverne au stade adulte.

* Pontes observées en Wallonie

Cette espèce apparaît en extension dans toutes les régions biogéographiques sauf en Lorraine, où elle est stable.

Ces résultats pourraient être une réponse aux changements climatiques.

En Flandre et aux Pays-Bas, l’espèce est également en extension.

Laisser un commentaire

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur tumblr
Tumblr

Selection du Jour

Retour haut de page